Les violences intrafamiliales, un travail de prévention plus que nécessaire

Quelques statistiques viennent éclairer la campagne de sensibilisation aux violences intrafamiliales menée par la Ville de Namur ces jours-ci. Les chiffres sont malheureusement parlants, alors que ces dernières semaines ont encore été émaillées par des drames familiaux qui interpellent.

Pour l’année 2018, l’équipe de prévention des violences intrafamiliales, « D’une Rive à l’Autre » a traité 454 demandes de personnes confrontées aux violences intrafamiliales et a effectué 2005 entretiens.

Ces demandes proviennent des professionnels et professionnelles (78,4%) ainsi que du public (21,6%). 44,96% des dossiers ont trait à des problèmes de violences psychologiques et 55,04% à des violences physiques. Ces situations de violences se déroulent pour 35,7% entre les parents et les enfants, pour 62,3% entre partenaires, et pour 2% entre d’autres membres de la famille.

 Une brochure d’information a été éditée par le service de Cohésion sociale, disponible sur demande au 081 24 64 45.