Enseignement

L’accueil des enfants et l’enseignement à distance

Les cours sont suspendus, mais les écoles sont ouvertes

Les cours sont suspendus dans tous les niveaux d’enseignement depuis le 13 mars, et les enfants, pour la plupart, sont restés à la maison. Actuellement, les écoles restent ouvertes, chaque jour de semaine, pour accueillir, sur inscription, les petits Namurois et Namuroises dont les parents travaillent dans le secteur médical.

En temps normal, 4366 enfants fréquentent les écoles communales. Depuis le 13 mars, ils sont… entre 15 et 20, répartis sur une douzaine d’implantation, vacances comprises.

Les implantations ouvertes

Andoy, Beez , Bouge 2, Bellevue, Belgrade (section primaire), Boninne, Namur (La courte échelle), Erpent, Temploux, Jambes Astrid, Loyers, Wépion

Les écoles désertées font quant à elles l’objet d’une désinfection totale, afin que le moment venu, les classes puissent reprendre en toute sérénité. 

100% de volontaires

Les stages et plaines prévus pendant les vacances de Pâques ayant été annulé, la commune a fait appel aux professeurs de ses écoles, pour assurer la continuité du service, sur base volontaire. 100% du corps enseignant a répondu à l’appel. 

Dès le 18 mai, les élèves de sixième primaire retrouveront leur école. À partir du 25 mai, ils seront rejoints par ceux de première et deuxième année. Dans les écoles communales, le mercredi sera journée de remédiation scolaire, toutes classes confondues. 

L’école à distance

Depuis quelques jours, un nouvel outil communal vient soutenir l’action des professeurs pendant le confinement.  La plateforme « Ecole à distance », développée avec le concours des directions d’écoles et enseignant·e·s offre des dossiers de travail mesurés et amusants, accessibles aux 4.500 élèves de l’enseignement communal. 

Concrètement, chaque semaine, des dossiers thématiques seront mis à disposition des élèves selon la classe dans laquelle ils ou elles se trouvent. Les corrections seront, elles-aussi, disponibles la semaine suivante. Chaque semaine, le thème sera différent.

Le tout vise à instaurer le juste équilibre entre nécessité de garder un rythme et une habitude de se mettre au travail, un maintien des acquis scolaires, une préservation des contacts entre l’école et l’enfant, tout en veillant à son bien-être.

Les parents et/ou élèves pourront se procurer les documents selon différents moyens :

• Si l’enseignant·e travaille déjà par voie virtuelle, le travail sera poursuivi, pour autant que tous ses élèves puissent y avoir accès ;

• Si les parents disposent d’un ordinateur et d’une connexion Internet, ils pourront télécharger chaque semaine sur la plateforme le dossier correspondant au niveau de leur enfant ;

• Si les parents n’ont pas facilement accès à un ordinateur ou à une connexion Internet, ils sont invités à contacter la coordination pédagogique.

Les enfants ne sont pas égaux devant les travaux à domicile. Ceux-ci ne doivent en aucun cas creuser le fossé des inégalités. Voilà pourquoi, la Ville tient à ce que les consignes de la Fédération Wallonie Bruxelles soient strictement respectées :

• L’élève doit pouvoir travailler seul.

• Il ou elle ne doit pas apprendre de nouvelles matières.

• Le travail doit être raisonnable en quantité et en temps.

• Il ne peut y avoir de cotation de ces travaux à distance.

Cette plateforme est évidemment accessible à toutes et tous, sans inscription ou mot de passe.  

Accéder à la plateforme : enseignement.namur.be

Entretien avec  Mme Paul, directrice de l’école Bouge 2

Vivre le confinement dans les implantations de Bouge 2


Comment se passe le confinement dans votre établissement ?

Bien qu’il n’y ait rien de plus triste qu’une école vide, cela se passe très bien. J’ai la chance d’avoir une équipe très motivée, mobilisée, soudée et proche des enfants.

Même si certains enseignants ne peuvent être présents physiquement pour assurer l’accueil des enfants, tous sont en contact avec leurs élèves via des pages Facebook privées, des groupes sur Whatsapp, des mails, des contacts vidéo par Skype, des courriers postaux…  Photos, vidéos, lettres, dessins sont partagés entre les enseignants et les familles. Ces partages sont riches et déclenchent des tas d’émotions positives. Nous vivons des moments intenses et très touchants.

Depuis le début du confinement, nous organisons aussi l’accueil des enfants pour les parents qui n’ont pas d’autres solutions. J’ai établi une tournante qui s’étale sur deux semaines. Tous les membres de l’équipe éducative non écartés se sont portés volontaires pour assurer ces moments, tant et si bien qu’ils ne viennent qu’une fois au grand maximum sur ces quinze jours, à leur grand désespoir !

Il n’y a pas un seul jour où nous ne nous contactons pas par mails ou via Whatsapp.

Accueillez-vous beaucoup d’enfants ? Quels sont les membres du personnel présents chaque jour ?

Nous accueillons entre 1 et 6 enfants. Cela change chaque jour en fonction des horaires et des changements d’horaire des parents.  Nous sommes très flexibles.

Chaque jour, il y a une accueillante le matin de 6h45 à 8h15, 2 enseignants de 8h00 à 15h30 et une accueillante de 15h30 à 18h00.

Avez-vous pris des mesures d’hygiène particulières ?  

Les enseignants utilisent des gants, des masques et du désinfectant.

Les enfants sont invités à se laver plusieurs fois les mains pendant la journée sous le contrôle de l’adulte. Nous utilisons toujours le même mobilier. Nous utilisons deux armoires pour classer nos jeux de société. L’une contient les jeux désinfectés, dans l’autre nous plaçons les jeux utilisés le jour même et qui ne seront plus utilisés avant une semaine.

Les enseignantes désinfectent chaque crayon, marqueur, pinceau, … après utilisation.

Chaque enfant a son pinceau, sa paire de ciseaux, son crayon, …

N’oublions pas les techniciennes de surface qui effectuent un travail remarquable chaque jour en désinfectant les locaux utilisés, les toilettes, les vélos utilisés dans la journée, … Elles veillent chaque jour au bien-être de tous !

Quelle est l’ambiance dans l’école ? 

L’ambiance est conviviale, agréable, sereine. Il y a beaucoup de fous rires, d’amour et d’amitié. Nous prenons le temps de discuter avec les parents qui font essentiellement partie du corps médical pour comprendre ce qu’ils vivent, les remercier et les soutenir. Nous voulons donner de la joie et une bouffée d’oxygène aux enfants qui vivent aussi un certain stress à la maison.

Nous recevons des messages de soutien de la part de nos élèves et de leurs parents.

Comment se passe une journée-type ? 

Une fois accueillis, les enfants jouent librement avec ce qu’ils veulent puis commencent les activités plus structurées comme des ateliers culinaires, des ateliers artistiques, des parcours vélo, et trottinette, des ateliers lecture, des ateliers jeux de société, des ateliers avec des jeux musicaux, la réalisation de vidéos, …. En fait, chaque binôme se consulte au préalable pour préparer la journée avec beaucoup de professionnalisme. Je dois dire que j’ai une équipe en or !

À gauche : Les jeux qui peuvent être utilisés
À droite : Classement par jour auquel ils ont été utilisés.

Messages placés ce week-end dans notre cour !

Production 

Top chef !

Un délice ! Chacun repart à la maison avec son cornet !

Contenant réalisé par les enfants pour y placer des bonbons faits maison !